Verset Coranique

  • Par le Temps! L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance.

    Sourate 103 - Versets 1 à 3

Les 06 piliers de la Foi

juillet 27, 2017 99

Hadith 62

juillet 27, 2017 100

Hadiths 55 - 56

Le mot arabe Al-Qour'an (le Coran en français) signifie littéralement La récitation. Utilisé dans le contexte de l'Islam, le mot Qour'an peut ainsi prendre la signification suivante : "Le dernier message de Dieu à l'humanité révélé au prophète Mouhammad (1)". En effet, le Coran est la parole de Dieu et sert de guide aux êtres humains :

Sourate 5, Verset 16

Par ceci (le Coran), Dieu guide au chemin du salut ceux qui cherchent son agrément. Et il les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. Et Il les guide vers un droit chemin.

Cet oeuvre a été parfaitement préservée tant au niveau de la forme qu'à celui de son sens, et ce, dans une langue encore pratiquée de nos jours, l'arabe. Le Coran est un miracle vivant, le miracle ultime : il demeure inimitable dans son style, sa forme et son impact spirituel.

Le Coran a été révélé au prophète Mouhammad (1) sur une période de 23 années. Il est et a toujours été vu comme la parole de Dieu par ceux qui croient en lui. Cette œuvre a été au cours de sa révélation prêchée et récitée en public, aussi bien devant des musulmans que des gens qui n'étaient pas de confession musulmane (juifs, chrétiens, polythéistes, athées, etc.). De plus, le Coran a été entièrement écrit durant la vie du prophète. Divers supports ont été utilisés pour cela : ossement, peau, tissu, etc. C'est seulement après l'arrivée du troisième Calife 'Outhman (Que Dieu l'agréé) qu'il a été entièrement compilé pour former un véritable livre. De nombreux compagnons du prophète l'ont mémorisé mot par mot, tel qu'il avait été révélé, et aujourd'hui encore, des milliers de croyants le connaissent par cœur et en sont les gardiens, Hafiz-al-Qour'an.

Le Coran se veut une écriture universelle, adressée à toute l'humanité et non à un peuple élu ou à une tribu. Le message qu'il apporte est essentiellement le même que ceux qui ont été révélés aux autres prophètes de l'Islam. Tous reposent sur la phrase : "Il n'y a d'autre divinité que Dieu.". Ce message est bien sûr présent dans le Coran, ainsi que de nombreuses choses : des règles de vie, des faits scientifiques, l'histoire de nombreux prophètes, etc. le tout dans un style inimitable. Pour tout ceux qui ont soif de connaissance, de savoir et de vérité, le Coran est Le Guide par excellence!

Sourate 42, Verset 52-53

Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un esprit (le Coran) provenant de notre ordre. Tu n'avais aucune connaissance du Livre ni de la foi ; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité, tu guides vers un chemin droit, Le chemin de Dieu à Qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Oui, c'est à Dieu que s'acheminent toutes les choses.
Que la Paix et le Salut soient sur lui.

L'Islam, c'est accepter les enseignements d’Allah, qu'Il a révélés à Son dernier prophète, Mouhammad , et s'y soumettre volontairement.

Les fondements de la croyances islamiques sont :

1. Croire en Allah (Dieu)

Les musulmans croient en un seul Dieu ( Allah ), qui est unique et incomparable, qui n'a pas de fils ni de partenaire, et ils croient que personne ni rien n'a le droit d'être adoré à part Lui, et Lui seul. Il est le véritable Dieu, et toutes les autres divinités sont fausses. Il possède les noms les plus magnifiques et Ses attributs sont sublimes et parfaits. Personne ne partage Sa divinité ni Ses attributs. Dans le Coran, Allah se décrit Lui-même en ces termes:

Dis: "Il est Allah, Unique. Allah, Le seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus. Et nul n'est égal à Lui.". (Coran, 112:1-4)

Personne n'a le droit d'être invoqué, imploré, prié, ou être l'objet de quelque acte d'adoration à part Allah.

Seul Allah est le Tout-Puissant, le Créateur, le Souverain, et le Seigneur de tout ce que contient l'univers entier. Il dirige toutes les affaires. Il n'a besoin d'aucune de Ses créatures, mais toutes Ses créatures dépendent de Lui pour tout ce dont elles ont besoin. Il est Celui qui entend tout, qui voit tout, et qui sait tout. D'une façon parfaite, Son savoir embrasse toute chose, ce qui est manifeste et ce qui est secret, ce qui est public et ce qui est privé.

Il connaît les choses du passé, les choses qui arriveront, et comment elles arriveront. Rien n'arrive en ce monde si ce n'est par Sa volonté. Tout ce qu'Il décide arrive, et tout ce qu'Il refuse n'arrive pas et n'arrivera jamais. Sa volonté est au-dessus de celle de toutes les créatures. Il a le pouvoir sur toute chose, et Il est capable de tout faire. Il est le Très Miséricordieux, le Très Clément, et le Très Bienfaisant. Dans un des hadiths du prophète Mohammad, il est dit qu’Allah est plus miséricordieux envers Ses créatures que ne l'est une mère envers son enfant.[1] Allah est très loin de l'injustice et de la tyrannie. Il est Très-Sage dans toutes Ses actions et Ses décrets. Si quelqu'un veut demander quelque chose à Allah, il ou elle peut le Lui demander directement, sans avoir à demander à qui que ce soit d'intercéder auprès de Lui en sa faveur.

Dieu n'est pas Jésus, et Jésus n'est pas Dieu. Jésus lui-même a rejeté cette idée.

Allah a dit, dans le Coran:

Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent: "En vérité, Allah c'est le Messie, fils de Marie." Alors que le Messie a dit: "Ô enfants d'Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur". Quiconque associe à Allah d'autres divinités, Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs! (Coran, 5:72)

Allah n'est pas une trinité. Il a dit, dans le Coran:

Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent: "En vérité, Allah est le troisième de trois." Alors qu'il n'y a de divinité qu’Une Divinité Unique. Et s'ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d’entre eux. Ne vont-ils donc pas se repentir à Allah et implorer Son pardon? Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. Le Messie, fils de Marie, n'était qu'un Messager... (Coran, 5:73-75)

L'Islam rejette les idées voulant qu’Allah se soit reposé au septième jour de la création, qu'Il ait lutté avec un de Ses anges, qu'Il soit un envieux conspirateur contre l'humanité, ou qu'Il soit incarné dans quelque être humain que ce soit. L'Islam rejette également le fait d'attribuer à Allah quelque forme humaine que ce soit. Toutes ces idées sont considérées comme blasphématoires. Allah est le Très-Haut. Il est loin de toute imperfection. Il n'est jamais fatigué. Il ne devient jamais somnolent et Il ne dort pas.

Le mot arabe Allah signifie "Dieu" (le seul et Unique Dieu véritable qui a créé tout l'univers). Ce mot, Allah, c’est le nom du Créateur qui est utilisé par les arabophones, qu'ils soient Arabes musulmans ou Arabes chrétiens. Ce mot ne peut être utilisé pour désigner qui que ce soit ou quoi que ce soit d'autre que le seul Dieu véritable. Le mot arabe Allah est mentionné plus de 2150 fois dans le Coran. En araméen, une langue qui est proche parente de l'arabe et que Jésus parlait,[2] Dieu est également appelé Allah.

2. Croire aux Anges:

Les musulmans croient à l'existence des anges et croient qu'ils sont d'honorables créatures. Les anges n'adorent qu’Allah, Lui obéissent, et n'agissent que sur Ses ordres. Parmi les anges, mentionnons Gabriel, qui a descendu le Coran à Mohammed.

3. Croire dans les livres révélés par Allah (Dieu):

Les musulmans croient qu’Allah a révélé des livres à Ses messagers afin qu'ils servent de preuves et de guides à l'humanité. Parmi ces livres, il y a le Coran, qu’Allah a révélé au prophète Mohammed . Allah a assuré la protection du Coran contre toute altération. Allah a dit:

En vérité, c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien. (Coran, 15:9)

4. Croire aux Prophètes et aux Messagers d’Allah (Dieu):

Les musulmans croient aux prophètes et aux messagers d’Allah, en commençant par Adam, et ensuite Noé, Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob, Moïse , Jésus… (que la paix soit sur eux). Mais le dernier message qu’Allah a envoyé à l'homme, et qui était une reconfirmation du message éternel, fut révélé au prophète Mohammed . Les musulmans croient que Mohammad est le dernier prophète à avoir été envoyé par Allah, comme Allah le dit:

Mohammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est omniscient . (Coran, 33:40)

Les musulmans croient que tous les prophètes et messagers étaient des être humains créés par Allah et qu'ils n'avaient aucune des qualités divines d’Allah.

5. Croire au Jour du Jugement:

Les musulmans croient au Jour du Jugement (ou Jour de la Résurrection) où tous les gens seront ressuscités afin d'être jugés par Allah en fonction de leurs croyances et de leurs actions.

6. Croyance au Al-Qadar:

Les musulmans croient au Al-Qadar, qui est la prédestination divine; mais cette croyance en la prédestination divine ne signifie pas que les êtres humains n'ont pas de libre arbitre. Les musulmans croient plutôt qu’Allah a donné aux êtres humains un libre arbitre, ce qui signifie qu'ils peuvent choisir entre le bien et le mal et qu'ils sont responsables de leurs choix.

La croyance en la prédestination divine inclut la croyance en quatre choses:

  1. Allah sait tout. Il sait ce qui a eu lieu dans le passé et Il sait ce qui arrivera dans le futur.
  2. Allah a consigné par écrit tout ce qui a eu lieu dans le passé et tout ce qui arrivera dans le futur.
  3. Tout ce qu’Allah décide arrive, et tout ce qu'Il refuse n'arrive pas.
  4. Allah est le Créateur de toute chose.

Les cinq piliers de l'Islam constituent le fondement du mode de vie islamique. Ces piliers sont: la profession de foi, la prière, la zakat (soutien financier aux pauvres), le jeûne du mois de Ramadan, et le pèlerinage à la Mecque une fois dans la vie pour ceux qui en ont les moyens.

1) La profession de foi

La profession de foi consiste à déclarer, avec conviction, “La ilaha illa Allah, Mohammadour rasoulou Allah.” Cette déclaration signifie: "Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah et Mohammed est Son messager (prophète)."

La première partie, "Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah" signifie que nul n'a le droit d'être adoré à part Allah, et qu’Allah n'a ni partenaire ni fils. Cette profession de foi est appelée la shahada, une formule toute simple qui doit être prononcée avec conviction par celui ou celle qui veut se convertir à l'Islam. La profession de foi est le pilier le plus important de l'Islam.

2) La prière

Les musulmans font cinq prières par jour. Chacune d'elles ne demande pas plus de quelques minutes. La prière en Islam crée un lien direct entre Allah et la personne qui Le prie, car il n'y a pas d'intermédiaire entre Allah et cette personne.

Lorsqu'une personne prie, elle ressent au fond d'elle-même du bonheur, de la paix et du bien-être, et elle sent qu’Allah est satisfait d'elle. Le prophète Mohammed a dit: {Bilal, appelle les gens à la prière, que nous soyons réconfortés par elle.}.[1] Bilal était un compagnon du prophète Mohammed à qui on avait confié la tâche d'appeler les gens à la prière.

Les prières se font à l'aube, à midi, au milieu de l'après-midi, au coucher du soleil, et dans la soirée. Un musulman peut prier à peu près n'importe où, que ce soit dans un champ, au bureau, dans une manufacture ou à l'université. ( à condition que cette place soit propre.)

3) Donner la Zakat (soutien aux pauvres):

Toute chose appartient à Allah, et les richesses ne sont donc que gérées par les êtres humains. Le sens premier du mot zakat est à la fois "purification" et "croissance". Donner la zakat signifie "donner un certain pourcentage de la valeur de certains biens à certaines catégories de nécessiteux". Le pourcentage qui est dû sur l'or, l'argent et les fonds en argent qui équivalent à la valeur du poids de 85 grammes d'or, et dont une personne a été en possession pendant toute une année lunaire, est de deux et demie pourcent. Nos biens sont purifiés lorsque nous en mettons de côté une petite partie pour ceux qui sont dans le besoin et, comme lorsque nous taillons une plante, ce prélèvement a pour effet d'équilibrer et de favoriser une nouvelle croissance.

Une personne peut aussi donner autant qu'elle le veut en charité non obligatoire.

4) Le jeûne du mois de Ramadan

Chaque année au mois de Ramadan,[2] les musulmans jeûnent de l'aube jusqu'au coucher du soleil en s'abstenant de manger, de boire et d'avoir des rapports sexuels. Bien que le jeûne soit bon pour la santé, il est surtout considéré comme une façon de se purifier spirituellement. En rompant ses liens avec les commodités de la vie, même pour une courte période de temps, la personne qui jeûne ne peut que ressentir de la compassion envers ceux qui ont faim, en plus de grandir spirituellement.

5) Le pèlerinage à la Mecque

Le pèlerinage annuel (Hajj) à la Mecque est une obligation, une fois au cours de leur vie, pour ceux qui sont physiquement et financièrement capables de le faire. Près de deux millions de personnes, provenant des quatre coins du monde, se rendent chaque année à la Mecque. Bien qu'il y ait toujours de nombreux visiteurs à la Mecque, le hajj annuel doit être fait au douzième mois du calendrier islamique. Les pèlerins de sexe masculin portent un vêtement spécial d'une grande simplicité qui élimine toute distinction de classes ou de culture afin que tous soient égaux devant Allah.

Au centre de cette mosquée ce trouve la Kaaba (l'édifice cubique noir sur la photo) vers laquelle se tournent les musulmans pour prier. La Kaaba est le sanctuaire qu’Allah a ordonné aux prophètes Abraham et son fils, Ismaël (que La Paix soit sur eux), de construire.

Parmi les rites du Hajj, il y a l'obligation de tourner sept fois autour de la Kaaba et de faire sept fois l'aller-retour entre les collines de Safa et Marwa, comme l'avait fait Hagar la femme du prophète Abraham que La Paix soit sur lui lorsqu'elle cherchait de l'eau. Ensuite, les pèlerins se rejoignent à Arafa[3] où ils prient Allah et Lui demandent ce qu'ils souhaitent et le pardon, ce moment fait penser à un aperçu du Jour du Jugement. La fête de l'Aïd Al-Adha, qui est célébrée avec des prières, marque la fin du Hajj. Cette fête et celle de l'Aïd al-Fitr, qui est un jour de fête marquant la fin du Ramadan, sont les deux célébrations annuelles du calendrier musulman.

La Mosquée est bâtie sur un terrain d'environ 7.500 m². Elle est surmontée d'un minaret d'une hauteur de 65 m et dotée d'une capacité de 6.500 fidèles (3.500 sur l'esplanade et 3.000 dans la salle de prière). La Mosquée comporte plusieurs locaux répartis sur 4 niveaux...

Lire plus...

The cart is empty